Les derniers articles

Traité de Paix universel

Hier, j’ai retrouvé mon fils, quel bonheur. Il était si fier de faire le ramadan pour la première fois ; par choix, avec joie, et sans la moindre contrainte.Un peu plus tard je retrouvais un ami, français, musulman converti, dont l’Islam à aider à sortir de la drogue il y a de nombreuses années.Hier soir avant de me coucher j’ai vu quelqu’un se faire moquer, insulter, bafouer dans un groupe de spiritualité sur les réseaux sociaux, pour avoir eu le tort de proposer des produits chrétiens. J’ai enragé, hier, et j'ai pleuré ce matin. La France serait donc devenue un pays athée, et la spiritualité devenue une guerre new-âge contre les religions ? Nous ne tirons donc aucun enseignements du passé ? Lorsque vous stigmatisez un pratiquant religieux, vous posez une étoile jaune sur un juif, Lorsque vous avez peur d’un musulman, vous êtes soumis à la propagande médiatique, Et lorsque vous insultez la Foi d’un chrétien, vous manquez surement de respect à vos ancêtres. Alors quoi ? La spiritualité en France c’est le néo-bouddhisme du 21e siècle ? Nous n’avons pas le droit de porter de signes religieux, mais se balader avec une fleur de vie autour du cou, un ôm tatoué sur le poignet avec son auto-collant « Free Tibet » sur la voiture c’est stylé, et ce n’est pas ostentatoire car soit-disant ce n’est pas religieux ? Je ne demande ou on va… quand on fait la chasse aux sorcières à ceux qui ont fait la chasse aux sorcières, quand on terrorise ceux qu’on pense terroristes, et quand on croit que puisque sa religion c’est l’amour il est juste de salir 6 des 8 milliards d’êtres humains qui ont une religion sur Terre. Au nom de l’Amour. En fait, on reproduit le schéma, on perpétue la souffrance, on se venge du passé, non plus au nom de Dieu mais au nom de l’Univers, et on croit que l'univers est un justicier. On utilise la spiritualité pour écraser les autres, on prétend que « cela ne nous appartient pas » pour éviter de nous sentir concernés, et que « tout est parfait » pour se déresponsabiliser de sa mission sur Terre. Aujourd’hui je retrouve la Paix, et la Foi. Mon meilleur ami à été violé dans son enfance par des prêtres catholiques mais n’a jamais dit que c’est la faute de l’Eglise. Une copine se pose toujours en victime de l’antisémitisme quand on refuse de lui dire oui sans jamais penser que c’est la faute du Judaïsme. La femme que j’aime le plus au monde après ma mère a été excisée mais n’a jamais dit que c’était la faute de l’Islam. Et tous les gens qui ont assistés aux exactions contre les musulmans en Inde, en Birmanie ou en Chine n’ont jamais dit que c’était la faute du bouddhisme. Si je veux faire un traité de paix avec le monde, je dois d’accord faire un traité avec moi-même : ne plus faire d’amalgame à cause de mon ignorance pour laisser ma xénophobie s’exprimer. Quand on aime pas « l’autre » c’est qu’on se s’aime pas. Quand on ne comprend pas l’autre, c’est qu’on a pas conscience de soi. Quand on condamne l’autre c’est qu’une partie de nous-mêmes à envie de mourir. Aujourd’hui je ne défends pas les religions, Je défends les athées et agnostiques, J’ai de la compassion pour vous, vos colères et vos haines. Non les religions n’ont jamais fait la guerre ou des morts, ce sont bel et bien des hommes qui ont utilisé les religions pour faire le mal. Mais dois-je juger tous les gens sans Dieux, sous-prétexte que j’ai vu un violeur athée à la télé ? Dois-je penser que l’agnosticisme est dangereux si j’entends quelqu’un crié « Pour l’univers ! » en commettant un meurtre, plutôt que Alléluia ou Allah Akbar ? Dois-je penser que c’est un acte terroriste de jeter un arabe dans la Seine, ou arracher la croix au cou de quelqu’un ? Je pense que nous sommes tous des êtres humains, avec nos blessures, nos souffrances et nos colères, mais que pour faire la paix avec le monde, il faut faire la paix avec soi. J’ai souvent écrit à propos de religions, de spiritualités ou d’animisme à travers le chamanisme, qui co-habitent tous en moi. Mais j’ai peur parfois quand je vois cette haine. J’ai peur que l’être humain ne s’en sorte jamais car il trouve toujours une bonne raison de faire la guerre. Avant c’était les religions, le racisme ou le sexisme, et maintenant on fait la guerre aux religieux, aux mangeurs de viande et aux buveurs de Coca. Mais c’est pareil. Vous savez ? En fait que voulons-nous ? Un monde meilleur, soit, mais à quel prix ? Vous voulez tuer et éradiquer tous les gens différents de vous ? Quelle énergie gaspillée, alors qu’on pourrait marcher tous ensemble pour des causes nobles, dépolluer la planète, refuser la 5G, transformer le système qui nous exploite, nous soutenir et nous éduquer à développer l’Afrique, prendre exemple sur la nature pour évoluer. Je n’ai jamais entendu le soleil insulter la lune, Je n’ai jamais vu d’animaux extrémistes, Et je n’ai jamais entendu parler d’un arbre qui accuse, fait des reproches ou se plaint d’un autre qui lui fait de l’ombre. Je fais aujourd’hui ce traité de paix avec moi et avec l’humanité, en prenant exemple sur notre éco-système qui fonctionne à merveille lorsqu’on ne lui reproche pas son manque de productivité. Aux enfants de la Terre, je ne souhaite pas offrir un monde sans religions, athéisme, agnosticisme, animisme ou chamanisme ; aux enfants de la Terre je veux laisser un monde ou cultures, traditions et cultes sont une richesse complémentaire pour faire la paix avec l'humanité et notre humanité. Nous sommes UN, Je nous aime.

Gwen Clappe

Contact

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

© Gwen Clappe 2020 - Tous droits réservés

Design & communication www.pikystudio.ch