Les derniers articles

Passes-lui le...

Hier en quittant un ami dont la femme venait de perdre le père, je lui lançais un "transmet à ta femme mes condoléances, du fond du coeur!". Et en se retournant en courant il me crie "Non Gwen, fais le toi-même, ça la touchera davantage!"

Mais quelle évidence... quelle simplicité...
En une fraction de seconde, je repensais à toutes les fois où on lance "passe lui le bonjour de ma part", "dis lui que...", "demande lui...", en pensant ne pas avoir le temps de le faire soi-même.

Et moi-même, j'enseigne aux gens à parler aux autres sans intermédiaires, pour éviter les transformations, les modifications, le "téléphone arabe" (qu'on appelle chez nous "radio Mangily", pour signifier qu'entre ce qui s'est passé et ce qui est dit, l'information à été multipliée par dix) ou tout simplement éviter le risque d'oublier.

Et le pire c'est que moi-même, endeuillé récemment, je sais parfaitement qu'entre quelqu'un qui t'appelle ou t'écrit avec ses propres mots, et quelqu'un qui te transmet le message par quelqu'un d'autre il y a un fossé émotionnel, humainement.

Alors cette simple prise de conscience, je vous la partage :
Ne donnons plus le bonjour, au revoir, merci, meilleurs vœux, joyeux anniversaire, bonne année ou... nos condoléances... par intermédiaire.
Prenons ne serait-ce qu'une minute pour le faire nous-mêmes.

Merci mon ami. 

 

Contact

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

© Gwen Clappe 2020 - Tous droits réservés

Design & communication www.pikystudio.ch